Les derniers chiffres de la pauvreté publiés par l’Insee en septembre 2011 montrent une augmentation
alarmante du nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté : 13,5% de la population française soit plus de huit millions de personnes.


Aujourd’hui la crise va probablement aggraver ce constat. FRANCE HUMANITAIRE, malgré les
dispositifs existants, a vu ces derniers mois le nombre de patients augmenter de façon significative.Chacun sait
qu’en cas de difficultés financières, de crise grave, les soins médicaux les plus coûteux sont abandonnés par les familles et parmi eux, les soins dentaires et ophtalmologiques. Pourtant ceux-ci
sont indispensables tant sur le plan de la santé publique que sur celui de l’insertion sociale et professionnelle.


 Les associations intervenant dans le domaine social sont de plus en plus sollicitées.


La crise, généralisée, entraine avec elle une crise du monde associatif : crise financière avec le
surcroît d’activité et crise structurelle avec, en particulier, la crise du bénévole toujours en attente de reconnaissance par un statut officiel.


La crise du monde associatif, aujourd’hui peu visible, pourrait demain éclater si l’on n’y prend pas
garde.


 
Les associations sont prêtes à prendre leurs responsabilités, à s’adapter, à relever les défis, mais le
soutien des politiques et des institutions doit être clair et sans faille.


 



Docteur Pierre DELACROIX, Président Fondateur


 


 

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus